Leadership et idée: la force du livre.

Je reprends ici une note de l’UNESCO à l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur qui nous invite à réfléchir sur le livre dans une double dimension :  “objet et idée”.  Comme objet de par sa forme matérielle et comme idée de par son  contenu immatériel, le livre, selon l’UNESCO,  exprime la pensée d’un auteur et prend  un sens dans l’imagination du lecteur.

“La lecture est une conversation privée du lecteur avec l’auteur”.  Et l’UNESCO souligne que le ” livre représente le partage. Partage de l’expérience, des connaissances, de l’intelligence du monde dans le temps et l’espace”.

Le  livre constitue  le mode de dialogue le plus efficace qui soit entre les individus, au sein des communautés, entre les générations et avec les autres sociétés, selon l’UNESCO.

C’est un outil de dialogue unique qui doit être protégé, déclare  la note de l’UNESCO qui indique d’autre part qu’il est de sa  responsabilité  “d’étudier toutes les conséquences de cette évolution et d’en tirer tout le bénéfice possible, tout en préservant ces valeurs et ces formes d’expression que nous partageons et que nous chérissons. Notre rôle consiste à offrir un cadre au débat et à agir comme médiateur du savoir pour l’exploration des anciennes et nouvelles idées”.

“Le marché mondial du livre est frappé de plein fouet par l’émergence des livres électroniques et des contenus à télécharger. Le phénomène transforme le secteur ainsi que les métiers de l’édition, affecte les auteurs et les lecteurs. Ses retombées seront profondes et durables”.

Ce changement suscite aussi de vifs débats sur les forces et les faiblesses des différents types de produits, la nature du droit d’auteur aujourd’hui, le rôle des bibliothèques face au savoir en ligne, la signification du concept d’auteur à l’ère des blogs et des wikis.

“Nous devons analyser ces débats complexes. L’UNESCO est en première ligne. Le thème du deuxième Forum mondial de l’UNESCO sur la culture et les industries culturelles, qui se tiendra en juin à Monza (Italie), ne pouvait être plus à propos : « Le livre demain : le futur de l’écrit »”.

“Les livres témoignent de la capacité humaine d’invoquer des mondes réels et imaginaires et de les faire parler. Ce sont les meilleurs messagers de la tolérance. De vibrants signes d’espoir. Les livres sont les piliers des sociétés libres et ouvertes”.

“Nous devons les protéger. Nous devons rendre leur richesse accessible aux 800 millions d’adultes qui ne maîtrisent pas encore la lecture. Nous devons étudier sous tous leurs aspects les transformations qu’ils connaissent aujourd’hui. Ils sont les promesses auxquelles nous nous rallions en cette Journée mondiale du livre et du droit d’auteur’, précise cette note de l’UNESCO.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s