Leadership et révolution digitale!

J’ai posté hier sur ma page facebook (www.facebook.com/rojefra)  que j’allais écrire mon prochain blog sur le livre électronique, la digitalisation de la lecture et la distribution intellectuelle.

 Mon amie, Tim Valda, (jeune femme haïtienne pour laquelle j’ain un grand respect pour son dynamisme) a vite ajouté ces commentaires que voici:

“Je suis en train de faire l’experience … c’est pratique, commode, versatile… rapport cout/efficacité, à mon avis, satisfaisant… je me demande si d’ici quelques années, on ne doit pas remettre en question la place de l’imprimerie dans …notre vie quotidienne… Déja, plusieurs grandes maisons d’éditions de revue, magazines, quotidiens du monde expriment de plus en plus la difficulté qu’ils ont a écouler leurs exemplaires imprimés face un public de plus en plus “branché” digital et à des gadgets accessibles multifonctionnels et pratiques .

C’est bien dit Tim. Tout à fait d’accord. La digitalisation du livre et d’autres contenus est à sa phase de départ et que l’industrie est toujours dominée par l’imprimé. Du moins pour le moment! Mais, la tendance est vers la digitalisation et l’électronique.  

J’ai en face de moi quelques statistiques publiées par le magazine Newsweek  sur la révolution des médias aux Etats-Unis qui montrent comment le monde a changé au cours de cette première décennnie de ce nouveau siècle. De 2000 à 2010, nous sommes passés de 282,000 publications de livres à plus d’un million; de 400,000 textes messages à plus de 4.5 milliards; de 12 milliards d’emails à 247 milliards, de 12000 blogs actifs à 141 millions, de 100 million de recherches sur google à 2 milliards.

L’audiovisuel et d’autres contenus médiatiques ont fait également un bond énorme en avant. En 2000, il n’yavait aucun téléchargement de musique. De 0 download, nous sommes passés é plus de 10 millirads de téléchargement de musiques, vidéos, poadcasts etc…

Parrallèment, d’autres médias ont connu une deccélération vertigineuse. pendant la même période. De 207 milliars de lettres envoyées par voie postale, nous sommes passés à 175 milliards.  Le nombre de journaux quotidiens est passé à 1300 en 2010 contrairement à près de 1500 en 2000. Et la vente de CD est passée à 427 milliards de dollars en 2010 contrairement à 943 milliards (près d’un trillion) en 2000. 

En visitant Harvard University récemment, j’ai eu l’opportunité de voir au pavaillon des Sciences le premier ordinateur de IBM construit dans les années 30. C’était tout simplement une machine à calculer qui occupait tout un espace. (Je crois que j’ai quelques photos et je vais les poster sur ma page www.facebook.com album Harvard 2010). Un ancien dirigeant de IBM Tom watson avait même conclu que le monde n’avait pas de place pour 100 ordinateurs.

Et puis vint Bill Gates et son compère Paul Allen (celui-ci vient d’entreprendre une action en justice contre une dizaine de compagnies dont Google, Yahoo, Amazon etc les accusant d’ avoir développé ses idées patentées pour une série d’applications dont les smart phones etc…) qui ont eu le rêve à ce que tout Américain aie son propre ordinnateur personnel chez lui. Ils ont été voir IBM avec cette idée qui les a rejetés. Le reste, c’est de l’histoire avec la création de Microsoft.

Le monde de l’ordinateur a facilité la pénétration de l’internet dans la vie civile qui dans ses débuts était un outil de l’armée américaine (Arpanet)  et de quelques universités. Avec la fin de la guerre froide et du démantèlement du mur de Berlin, l’internet a accélérer  sa percée à la vie universitaire et académique pour devenir  le levier de la création de richesse et de la croissance dans les secteurs du commerce, de la recherche et du divertissement.

Nous vivons déjà l’ère post ordinateur avec les cellulaires intelligents(Smartphones), et les lecteurs électroniques.

Les nouveaux outils changent les habitudes et les gens lisent beaucoup plus. Des études ont révélé que les gens qui ont des lecteurs électroniques (e-readers) ont tendance à passer plus de temps à lire.

Trois compagnies dominent pour le moment le marché du livre électronique: Amazon.com qui a mis sur le marché son e-reader Kindle; Apple avec le I-Pad et Sony qui a son e-reader qui porte son nom.

C’est une niche qui est à ses débuts et qui change également le business de la production des idées. Beaucoup d’auteurs décident ces jours-ci de publier eux mêmes leurs manuscrits à travers des maisons d’auto-publication. Les auteurs peuvent employer leurs propres éditeurs et leur propre service de distribution.

La tendance c’est d’aller vers le livre électronique sous forme digitale et de lancer des impressions sur papier suivant la demande des lecteurs (print-on-demand). Plus besoin d’immobilier des capitaux pour imprimer des tonnes de papier qui vont s’asseoir sur les étagères. Déjà, la librairie Barnes et Noble (que j’aime bien aller m’asseoir pour lire les dernières revues et boire un frappuchino de Starbucks) est en pliene difficulté financière.

Amazon la plus grande librairie au monde et qui ne dispose d’aucun immeuble offre aux auteurs un partenariat de 70 % pour des livres électroniques qu’elle vend entre $ 2.99 à $9.99.

Seth Godin, auteur et  blogger à succès, vient de décider de publier à son compte. il est l’auetur d’une douzaine de livres sur le marketting et les nouveaux médias. Son blog attire une communauté de 500,000 personnes. 

 La distribution digitale atteint aussi les contenus audiovisuels. La compagnmie Apple est en route d’aboutir à un accord avec les principaux réseaux de stations de télévision pour distribuer des épisodes de leurs émissions sur I-Pad et I-Phone.

Des accords sont en cours avec World Diney, propriétaire de ABC; General Electric pour NBC; Newscorp de Fox pour la location de leurs contenus qui seront reloués au public pour 99 centimes par épisode de 30 minutes.

Le monde change. Et offre bien des opportunités pendant que d’autres disparaissent. Comment nos producteurs de contenus et les médias haïtiens peuvent arriver à prendre avantage de la distribution digitale?

Voilà bien un forum de discussion que je veux bien ouvrir et participer.

Roosevelt Jean-francois

www.rooseveltjf.wordpress.com

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s