Leadership Vu à Curacao!

Je reviens de Curacao! J’ai passé 2 nuits au Marriott Resort. Un espace typique presqu’à la Kaliko Beach. Seulement, la franchise Marriott se vend bien et le service qui est associé à ce brand global est de meilleure qualité.

Je n’ai pas eu l’opportunité de me mêler à la population locale pour écouter, dialoguer et me faire une meilleure idée de la vie à Curacao. Je n’ai pas eu le temps parceque trop pris par ma participation à la conférence des médias de la Caraïbe.

Mais côté touristique, j’ai appris et observer des choses que je veux partager ici.

En tout premier lieu, le contrôle du citcuit touristique. Mon taxi m’a pris de l’aéroport au resort. La route est calme. Et ne je n’ai vu qu’une dizaine de personnes après avoir roulé près de 15 minutes. Je n’ai rien vu pour me déranger ni non plus pour m’émerveiller.

Naturellement, je peux ajouter la couleur vive des maisons et mon chauffeur qui m’apprend le papiamento qui est un mélange de l’Allemand, du Portugais, de l’Espagnol et de quelques langues africaines.

Mais c’est au départ, en quittant Curacao que j’ai vu un élément de leadership à copier pour Haïti. Sur ma carte d’immigration, j’ai été invité à répondre à 6 questions sur mon état de satisfaction.

La carte de départ me remercie d’avoir choisi Curacao pour mon séjour et m’invite à cocher la cause de mon séjour. 

Une deuxième question traite de mes attentes au niveau de l’attitude de la population locale, ma chambre d’hôtel, la nourriture, la propreté de Curacao et des autres pays que j’ai visités au cours des 5 dernières années. Vous pouvez voir la liste. Haïti n’y figure pas. Ou du moins serait dans le groupe des autre pays de la caraïbe.

Et pour terminer: dans quelle mesure  serais-je prêt à référer Curacao à mes amis, parents et collègues.

Je mentionne ces observations comme des leçons de leadership parceque la base du leadership est l’information. Voici donc, une méthode peu couteuse de reccueillir de l’information qui permet aux autorités touristique de Curacao de mesurer le degré de satisfaction de sa clientèle, de connaitre ses compétiteurs et de faire des perspectives de marketting.

Naturellement, Curacao se vend comme étant le territoire hollandais de la Caraïbe. La pluspart des touristes qui étaient au Mariott sont hollandais.

Les élections au Curacao sont prévues pour le 27 aout. A part des affiches qui sont plantées le bord de la route allant à l’aéroport, je n’ai pas senti la fièvre électorale.  Au du moins, la température n’est pas trop élevée pour une population de 150 mille personnes.

Advertisements

3 thoughts on “Leadership Vu à Curacao!

  1. […] Leadership Vu à Curacao! (via Rooseveltjf’s Blog) Par Roosevelt Je reviens de Curacao! J'ai passé 2 nuits au Marriott Resort. Un espace typique presqu'à la Kaliko Beach. Seulement, la franchise Marriott se vend bien et le service qui est associé à ce brand global est de meilleure qualité. Je n'ai pas eu l'opportunité de me mêler à la population locale pour écouter, dialoguer et me faire une meilleure idée de la vie à Curacao. Je n'ai pas eu le temps parceque trop pris par ma participation à la conférence des … Read More […]

  2. Excellente remarque Roosevelt !Non seulement la collecte d’information est à la base de tout système performant mais aussi ces systèmes mettent un point d’honneur à s’evaluer et à recevoir le “feedback” et la encore l’information joue un rôle capital. Ceci est vrai pour pr une entreprise, une association ou encore un gouvernement. Il est temps que ns autres Haitiens s’y mettent aussi.

  3. Merci Carlo pour tes commentaires. Je crois que haïti et les Haïtiens doivent apprendre à copier et implémenter ce que font les autres. C’est ce que les Chinois font. Ils voyagent partout (je les ai vus par milliers au Louvre, à la Tour Effeil en France et aussi Harvard) leur caméra en main. Il n’y pas de leadership sans information.
    Nous avons des missionnaires qui rentrent chaque jour en Haïti. D’ou viennent-ils, sont ils satisfaits de leur visite, est ce qu’ils peuvent référer Haiti à des amis, des parents et des collègues etc… Au moins nous sausrons ou faire nos campagnes de marketting.
    Et ceci, nous n’avons pas besoin du gouvernement. L’Association ôtelière et touristique peut seulement solliciter le ok du gouvernement pour avoir ces infos.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s