Un moment de beaute a Versailles et aux Trianons

J’ai eu l’occasion de visiter le chateau de Versailles, ses jardins et bosquets, le grand et le petit trianon. J’ai passe un agreable moment avec la beaute, la grandeur, la magnificence et la  sublimite!

J’etais avec Marijo, Jonathan, Cassy, Axel. Geraldine, notre amie qui nous recoit, nous conduit. La voiture roule a petits pas et pas du tout. C’est un bouchon. Geraldine appelle Eddy, son mari,  pour dire que nous sommes pris dans un embouteillage et qu’elle devait faire une autre route. Eddy dit que c’est comme ca tous les matins et ca va nous prendre 10 minutes.  Nous sommes impatatiens. Et ca fait deja une demi-heure que nous sommes coinces ici a la sortie de Maisons Laffitte.

Et j’en profite pour partager mon temps entre l’admiration de la beaute de la nature, des arbres qui serpentent la Seine, la lecture d’un texte sur la montee economique du Vietnam et l’ecoute de BFM, la radio de l’eco…nomie et aussi les discussions entre Axel et Cassy sur tout en arriere.

Nous avancons plus vite. Nous entrons Merly le roi. Geraldine m’apprend que Louis XIV, le roi Soleil, est ne pas loin d’ici. Et je commence a lire des inscriptions dirigeant vers le domaine national de Versailles.

L’allee a l’entree est bordee d’enormes arbres tailles a la ligne droite et a la perfection. Geraldine precise  que c’est le jardin a la francaise.

 Nous nous sommes gare au boulevard de la reine tout pres de la rue Maurepas. Geraldine a fait d’enormes maneuvres pour bien placer la Volvo vert bouteille  dans le petit emblacement trace en blanc.

Tout le monde descend. On apporte de l’eau. En avant, marche! Salut Versailles.

Nous passons le boulevard de la reine pour franchir la barriere Neptune. Marijo et Cassy posent pour des photos dans la cour royale.

Le profil des arbres rythme avec les sculptures qui jonchent l’allee du grand canal au chateau.

Geraldine marche vite. Nous prenons notre temps pour regarder, admirer et photographier. Mais, elle sait mieux que nous. Elle a deja pris place dans la longue file qui attend pour acheter les tickets. On aurait pu acheter sur internet, mais nous n’aurions pas de rabais pour les enfants.

Au guichet, je lis “enfants de moins de 18 ans: gratuit, adultes 15 euros pour le chateau et 18 euros pour voir le tout”.

Geraldine me demande si on veut voir le tout. Marijo dit oui. Le tout c’est le chateau de Versailles ou vivait le roi (Louis XIV jusqu a Louis XVI), la reine (Marie Therese jusqu’a Marie Antoinette; le grand Trianon et le petit trianon offerts en cadeau par Louis XVI a Marie-Antoinette.

Les tickets payes, nous sommes dans une autre ligne pour rentrer au chateau. D’abord, nous allons aux toilettes pour liberer nos vessies.

Nous avons visite, a cote d’une centaine de touristes, le rez de chausse du palais ou sont expose des fresques sur la vie intellectuelle, la vie religieuse du 17eme siecle.

Sur mon plan, je lis que le chateau en brique et pierre a ete contruit par Louis XIII et agrandi par son fils Louis XIV    qui y installa la Cour et le Siege du Gouvernement en 1682. Les traveaux ont continue jusqu’a la mort de Louis XIV en 1715. Avec la revolution francaise en 1789, la monarchie quitte Versailles et en 1837, le roi Louis Philippe inaugure le Musee consacre a “Toutes les gloires de la France”.

Nous avons visite la chambre du roi, la chambre de la reine et leurs antichambres. Nous avons admire les voutes et les plafonds  decores avec des mains expertes a la gloire de la mythologie greco-latine dont venerait le roi.

J’ai vu la petite porte par laquelle Marie-Antoinette s’est  enfouie avant d’etre arretee a Varenne. J’ai revu cette tranche d’histoire que j’ai lue dans la biographie de la reine Marie Antoine ecrite par Andre Castellot. 

Nous avons egalemnt fait le tour du Grand Triannon, le Petit Trianon et son parc indissociablemnt lies au souvenir de Marie-Antoinette, la seule reine, dit-on, a  avoir impose son gout personnel a Versailles.

Marie-Antoinette n’avait que 19 ans quand Louis XVI lui offrait en cadeau cette havre de paix, de tranquilite et d’intimite.

J’ai voulu y rester. Les autres aussi. Mais le soleil etait chaud, tres chaud. Nous avons bu du jus d’orange. 

Notre vendeur nous apprend que ce sont les meilleurs oranges du monde qui viennent du Maroc.

 Geraldine  ne cache pas son doute… et moi je bois d’un trait, suce la glace avant de jetter le gobelet en plastique.

photos et videos sur www.facebook.com/roosevltjf

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s