CECOSIDA lance un guide sur le traumatisme pour les journalistes

Le Centre de communication (CECOSIDA) a lancé, ce mercredi, un  guide de couverture de presse d’évènements tragiques et stressants à l’intention des journalistes.

« Ce document d’une trentaine de pages servira de référence aux journalistes couvrant les évènements réputés difficiles », a déclaré Sœurette P. Montjoie, chef exécutif de CECOSIDA en Haïti lors d’un point de presse.

Elle a aussi indiqué que ce Guide a été réalisé par les journalistes Roosevelt Jean-Francois et Cashnar Polycarpe  suite à des séances de formation offertes par CECOSIDA et DART Center for journalism and trauma de la Columbia University avec le support de l’UNESCO et l’International Media Support (IMS) au profit de plus d’une centaine de travailleurs de presse et de responsables  de médias à Port-au-Prince, Jacmel, Léogane et Petit- Goave tout suite après  le séisme du 12 janvier 2010.

Le  journaliste Rommel Pierre, représentant de l’international média support (IMS), invite les journalistes à utiliser cet outil dans leur travail. Il indique que cet instrument pourrait servir de base aux réflexions des journalistes sur le choix de diffusion de certains sujets.

‘’C’est un outil de grande envergure pour les journalistes haïtiens vivant dans un environnement fragile’’ a-t-il souligné.

Il prend pour preuve les dernières catastrophes comme celles des Gonaïves, les ouragans Fay et Gustave qui ont dévasté une grande partie du pays.

‘’Les journalistes généralement sont les premiers à faire face aux évènements dramatiques tragiques et surtout violents qui arrivent en Haïti allant des incendies aux affrontements entre groupes rivaux’’, a soutenu Mme Montjoie qui a aussi déclaré que « les conseils prodigués dans ce guide pourront aider les professionnels de la presse a surmonté les moments difficiles et traumatisants ».

L’appui de l’IMS a été d’une grande importance vu son expérience enrichissante dans le domaine notamment dans les pays africains comme le Kenya où un intense travail psycho-social a été réalisé avec les journalistes après les violences qui ont éclaté suite aux élections controversées de 2008.

Ce guide est aussi accompagné d’un documentaire audiovisuel réalisé par CECOSIDA à partir des témoignages recueillis des journalistes et des responsables de médias sur leur vécu du moment du séisme.

Les journalistes sont appelés à couvrir des évènements tragiques qui ont aussi des conséquences sur leur bien-être mental et leur équilibre psychologique. Ce guide offre des pistes de contrôle de soi, des façons de vivre le stress et des signes de reconnaissance de la dépression et comment y faire face.

Le Centre de Communication (CECOSIDA) annonce que le guide sera présenté dans les principales villes des provinces.

Depuis près de 25 ans, le pays connait une suite d’évènements tragiques allant du supplice du collier, des massacres de paysans dans l’Artibonite, des massacres de millier de personnes  après des coups d’Etat à répétition aux disparitions de villes après passages d’ouragans sans oublier les vagues de kidnappings qui a fait des centaines de morts et de disparus.

Le  dernier tremblement de terre qui a fait plus de 300 000 morts et autant de blesses aura été le détonateur  montrant la situation difficile que connait les journalistes dans l’exercice de leur métier de tous les jours. L’ouverture  de la saison cyclonique en Juin dernier les place encore une fois au cœur de l’évènement.

 

Eddy Trofort

etrof16@yahoo.fr

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s